Génération de microstructures

Afin de pouvoir effectuer des calculs en champs complets , il est nécessaire de disposer de réalisations de la microstructure considérée. On privilégie bien entendu l’imagerie 3D. À défaut, on peut également générer des microstructures « ressemblant » au matériau réel, en se basant sur des mesures de certains descripteurs statistiques (corrélations à deux points, distributions de tailles de cordes, fractions volumiques locales, …).

Plusieurs techniques sont possibles (simulations atomistiques non-physiques, champs aléatoires seuillés, diagrammes de Voronoï, …). Une telle approche permet en outre d’étudier, en considérant des microstructures modèles (simplifiées), l’influence sur les propriétés macroscopiques de certains paramètres de microstructure bien ciblés.

  • un exemple de microstructure générée par seuillage d’un champ gaussien. La fraction volumique de la phase blanche est 30 %.

Voir aussi dans «Modélisation et simulation des matériaux hétérogènes»

Génération de microstructures Méthodes numériques avancées et calcul intensif Méthodes statistiques