Etude du phénomène de gonflement des anhydrites lors de l’excavation de tunnels.

Etude du phénomène de gonflement des anhydrites lors de l’excavation de tunnels.

Stage M2 - 5 mois
Dans le cadre de la future liaison Lyon-Turin, une descenderie et une galerie de reconnaissance sont excavées par la méthode conventionnelle à Saint-Martin-la-Porte en France. Une seconde descenderie, Partie 3a (P3a) qui démarre au PM 500 de la descenderie existante de Saint Martin La Porte, a été décidée pour les reconnaissances géologiques et hydrogéologiques mais aussi pour atteindre la côte du tunnel de base (tube sud) dans une géologie favorable, en aval du contact lithostratigrafique et tectonique entre la Zone Sub-briançonnaise et la Zone Briançonnaise Houillère (Front Houiller). La longueur de cette descenderie P3a est d’environ 1808 m.
Les données prévisionnelles envisageaient le creusement de la descenderie P3a principalement dans des calcaires mais la descenderie a traversé des anhydrites. La traversée de ces anhydrites, associée à une circulation d’eau dans le massif a engendré des phénomènes de gonflement des radiers nécessitant des reprises à faire pour assurer le gabarit, soit 325 m de reprise.
Le but du stage est d'étudier le phénomène de gonflement des anhydrites, afin d’analyser les déformations de l’ouvrage à court et long termes dues au comportement des terrains. Cette étude sera basée sur des données issues d’auscultations du creusement de la descenderie P3a. Ce travail sera divisé en trois étapes :

(1) Une étude bibliographique sur le phénomène de gonflement des anhydrites, avec l’identification des outils et méthodes de suivi du phénomène (in-situ et au laboratoire).
(2) Une analyse directe de données de terrain. Pour ce faire, des données issues des levés de front, du suivi du soulèvement des radiers (avant et après la reprise) et des mesures de convergence au voisinage des zones impactées seront analysées et exploitées.
(3) En complément de l’analyse des données une caractérisation du comportement des anhydrites sera faite au laboratoire. Notamment, des essais œdométriques sur des échantillons issus du chantier sont envisagés.

Contact :
Equipe Géotechnique, Laboratoire Navier, Cité Descartes-Champs sur Marne

 

Profil recherché : Etudiant en M2 ou 3ème année d’école d’ingénieur.

Date de début de stage : 01/04/22

Contacts : 

Lina Guayacan – lina.guayacan@enpc.fr

Jean Sulem – jean.sulem@enpc.fr

Jean-Michel Pereira – jean-michel.pereira@enpc.fr

Anh-Minh Tang – anh-minh.tang@enpc.fr