M2 – Thèse en physique des interfaces – ultrasons

M2 – Thèse en physique des interfaces – ultrasons

Contexte :

Les écrans ont pris une place essentielle dans toutes les applications qui impliquent une interaction homme-machine. A présent, il devient nécessaire de développer de nouveaux systèmes permettant une interaction sensorielle augmentée par l’intermédiaire d’un ressenti tactile (« haptique »). Par exemple, des écrans de demain devront donner l’impression de texture, de rugosité, de dureté à des endroits bien définis sur la surface. L’automobile (sécurité du conducteur), les smartphones et les tablettes sont les applications les plus communes, mais ces nouvelles fonctionnalités peuvent aussi aider dans l’assistance aux personnes atteintes de cécité pour l’utilisation des écrans.

L’illusion d’une texture peut être provoquée par divers moyens, dont l’excitation d’une onde acoustique de surface. Ainsi, une surface lisse vibrant localement donnera l’impression à l’utilisateur qu’elle est rugueuse.

Problématique et objectifs

De nombreux mécanismes, aussi bien d’origine physique que psychosensorielle, s’associent pour créer cet effet de retour haptique. Dans ce contexte, le but du stage est d’étudier comment l’adhésion entre le doigt et la surface, un des mécanismes essentiels de l’interaction, est modulée par les ondes acoustiques. Nous réaliserons des essais d’adhésion à l’aide d’un dispositif haptique fonctionnant grâce à des actionneurs piézoélectriques, doté d’une physico-chimie de surface contrôlée,  et mis en contact avec des sondes de géométrie spécifique imitant un doigt. Pour compléter le travail, une série de tests avec un échantillon de volontaire sera également mise en place afin de relier les mesures sur les systèmes inertes à la sensation de texture perçue par l’utilisateur.

Profil recherché: Physique / mécanique.

Durée du stage : 6 mois (gratification). Poursuite en thèse possible.

Laboratoire d’accueil  : Laboratoire Navier (Université Gustave Eiffel, CNRS, Ecole des Ponts ParisTech), Equipe Rhéophysique et Milieux Poreux (https://navier-lab.fr/la-recherche/rheophysique-et-milieux-poreux/), Cité Descartes,Université Gustave Eiffel, Champs-sur-Marne.

Stage en collaboration avec la société Hap2U (https://www.hap2u.net) basée à Grenoble.

Encadrants/contacts : Julien Léopoldès julien.leopoldes@univ-eiffel.fr, Matthieu Rupin matthieu.rupin@hap2U.net.